Présidence du Gabon - Gabon des services

Gabon des services Accueil

Enseignement, recherche, santé

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer

LES ACTIONS DU PRÉSIDENT POUR L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, LA RECHERCHE ET LA SANTÉ

Les secteurs de la recherche et de la santé
«Pour ma part, je reste convaincu que les jeunes africains peuvent changer le monde et doivent changer le monde ». C’est avec ces mots que le Président Ali Bongo Ondimba a exprimé, lors de la Conférence Africa21 de Yaoundé en mai 2010, son ambition de placer la jeunesse gabonaise et africaine au cœur du développement national et de l’Afrique, grâce à la réalisation de projets d’éducation, de formation et d’insertion professionnelle.

Les actions du Président en faveur de l’éducation

L’éducation tient en effet une place prédominante dans le projet de société du Président Ali Bongo Ondimba, en témoigne l’axe 9, « Lutter contre les inégalités, la pauvreté et l’exclusion» :

« Dans le domaine de l'éducation, nous bénéficions d'une scolarisation au primaire presque universelle et d'une quasi parité entre les filles et les garçons. Toutefois, cette performance doit être relativisée, en raison de la faible efficacité interne du système éducatif gabonais qui se manifeste dans les taux de redoublement élevés et dans les faibles taux d'achèvement à tous les niveaux, du primaire au supérieur. Il s'y ajoute, l'inadéquation entre la formation et l'emploi.
A titre d'exemple, l'Etat gabonais consacre, en plus des efforts propres des parents, 40 milliards de francs CFA par an pour financer les allocations scolaires dans des filières de formation qui au final ne correspondent pas toujours aux besoins de notre économie et du marché de l'emploi. Nous ne pouvons plus nous permettre cela. La modernisation de notre infrastructure de formation et sa meilleure adéquation avec l'emploi seront un impératif pour le prochain mandat.
Nous poursuivrons la politique de gratuité scolaire et nous favoriserons un meilleur accès aux fournitures scolaires et un encadrement renforcé, en qualité et en quantité.

De nouvelles écoles supérieures et techniques seront créées, sur l'ensemble du territoire, et les contenus des formations seront repensés pour mieux préparer les élèves aux réalités du milieu du travail. Je compte organiser en 2010 des Etats généraux de l'éducation et de la formation, afin que tous les acteurs concernés redessinent ensemble les voies à suivre pour générer un système éducatif d'excellence dans notre pays. »

Les principaux chantiers en cours au sein du Ministère de l’Education sont issus des réflexions dégagées au cours des Etats Généraux de l’Education, de la Recherche et de l’adéquation Formation-Emploi de mai 2010. Ces Etats Généraux se sont traduits par une loi d’orientation en cours d’adoption.

Les actions du Président en faveur de la santé

Depuis son investiture, le Président Ali Bongo Ondimba a agit de manière efficace pour lancer son programme pour la santé au Gabon, contenu dans son projet de société l’Avenir en Confiance :

« Concernant la santé, il nous faut nous attaquer en priorité à la pandémie du sida qui touche encore plus de 7% de la population. Des mesures énergiques de prévention et de traitement seront mises en œuvre, de manière à inverser rapidement la tendance. J’en ferai une affaire personnelle.
Au-delà du VIH/Sida, notre intérêt portera sur l’ensemble du système de santé qui continue de se caractériser par de faibles indicateurs. Les efforts seront concentrés sur l’amélioration de l’accès aux soins de santé, sur la généralisation de la couverture vaccinale et l’assurance maladie, sur un meilleur approvisionnement en médicaments ainsi que sur une meilleure qualité des soins.

De manière spécifique, je m’engage à rendre gratuits les frais d’accouchement dans les structures de santé publique dès le premier jour de mon installation à la Présidence de la République. La protection sociale recevra d’importants moyens financiers, en ciblant en priorité les handicapés, les personnes âgées, les enfants, les indigents, les veuves, les orphelins, les filles mères, la femme rurale et les peuples autochtones.
La pension des retraités sera revalorisée et une couverture sanitaire gratuite leur sera garantie dans les centres de santé de l’Etat. Leur mobilisation dans des activités d’intérêt public sera également promue. »

Dans le secteur de la santé, le Gabon est en train d’entreprendre une restructuration des services hospitaliers publics et une réorganisation géographique et fonctionnelle des capacités d'hospitalisation tant à Libreville qu'à l'intérieur du pays.

La CNSS s'implante à Ndjolé

La Caisse nationale de Sécurité Sociale (CNSS) vient d'ouvrir un complexe à Ndjolé afin de mieux répondre aux besoins des assurés en matière de santé et de prestations sociales.