Présidence du Gabon - Gabon des services

Gabon des services Accueil

Infrastructures

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer

LES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES

 

Routes réalisées au Gabon en 2013 - Novembre 2013

Au total, 585 kilomètres de routes bitumées vont être réalisés sur tout le territoire en 2013 (voir la carte des routes). En détail :

  • Tchibanga - Mayumba (110 km);
  • Lalara - Koumameyong (65 km);
  • Koumameyong - Ovan (51 km);
  • Ndendé - Mouila (76 km);
  • Mikouyi - Carrefour Le Roy (142 km);
  • La Léyou - Lastourville (94 km).

Les objectifs :

Doter le Gabon d’un réseau routier performant. D’ici 2016, 3 600 kilomètres doivent être bitumées.

Date de réalisation :

Fin 2013

Les étapes-clés :

  • Lors de son élection, le Président gabonais annonce que le développement des routes est l’une des priorités. L’objectif du pays est clair : d’ici 2016, plus de 3 600 km de routes gabonaises doivent être bitumées et de bonne qualité, soit 30% du réseau routier;
  • Au total, l’investissement consacré par l’Etat au réseau routier entre 2012 et 2016 est de 1800 milliards de FCFA;
  • Et le nombre de kilomètres de routes bitumées construites entre 2010 et 2013 s’élève à 768 kilomètres.


 

Construction de la route Port-Gentil-Omboué dans le cadre de la route Libreville-Port-Gentil - Septembre 2013

Le 30 septembre 2013, un prêt préférentiel de 64,8 milliards de FCFA est octroyé par l’État chinois au gouvernement gabonais. Il permettra de financer la construction du premier tronçon de route Port-Gentil-Omboué, longue de 93 km, mais aussi un pont sur l’Ogooué.

Les objectifs :

Construire la route Libreville-Port-Gentil pour 2017.

Date de livraison :

Courant 2017

Les étapes-clés :

  • Lors de son discours à la veille de la fête nationale en 2013, le Président Ali Bongo Ondimba annonce que la route Libreville-Port-Gentil verra le jour en 2017;
  • Le 30 septembre dernier, le Ministre gabonais de l’Economie, Luc Oyoubi, et l’ambassadeur de Chine au Gabon, Sun Jiwen, ont signé à Libreville un accord portant sur un prêt préférentiel de 64,8 milliards de FCFA. Ce prêt s’étale sur 20 ans à un taux préférentiel.


 

Les travaux de la route transafricaine Gabon-Congo prévus pour 2014 - Juillet 2013

Le 29 juillet 2013, Moulay Lahcen Ennahli, représentant résident de la Banque africaine de développement (BAD) au Gabon, a indiqué que les travaux de la route transafricaine allaient probablement démarrer en 2014.

Les objectifs :

Relier le Gabon au Congo grâce à une route de qualité. Cette route est composée de la partie Ndendé -Doussala (Gabon) qui s’étend sur 48 km, puis de la partie Doussala-Dolisie (Gabon-Congo) longue de 200 km environ.

Date de lancement :

Courant 2014

Les étapes-clés :

  • Le futur tracé de la route transafricaine Gabon-Congo est l’un des projets majeurs financés par la Banque africaine de développement (BAD);
  • Le coût de ce vaste projet qui doit développer l’activité industrielle et favoriser l’intégration régionale s’élève à 57 milliards de FCFA.


 

Campagne de prévention routière et construction de 100 passerelles pour piétons dans tout le pays - Avril 2013

Dans le cadre de l’inauguration de l’Automobile club du Gabon (ACG) le 16 avril 2013, le Président Ali Bongo Ondimba a lancé une nouvelle campagne de prévention des accidents de la circulation.

Les objectifs :

Faire baisser sensiblement le nombre d’accidents de la route qui s’élève au Gabon à plus de 200 victimes et 1500 blessés.

Date de lancement :

Avril 2013

Les étapes-clés :

  • Inauguration au stade de l’amitié à Angondjé l’Automobile club du Gabon (ACG). Cette cérémonie a surtout été l’occasion de lancer une nouvelle campagne de prévention des accidents de la circulation.
  • Lancement de la construction de 100 passerelles pour piétons dans tout le pays. Le but est de limiter le nombre d’accidents dus à la traversée de la chaussée à des endroits jugés très dangereux.
  • De plus, le programme de construction de 3 000 km de route avant la fin de l’année 2016 est sur le bon chemin. En avril 2013, près de 1 300 km sont déjà livrés


 

Lancement du chantier de la route de Glass - Septembre 2012

La route de Glass est un projet majeur à Libreville. Ce chantier permet de réaménager entièrement l’axe Bord de mer – Lalala. Les plans prévoient la mise en place d’une 2x2 voies incluant des couloirs de bus, des trottoirs agrandis, la présence d’espaces verts, des aires de stationnement ainsi que l’installation souterraine des réseaux d’électricité et de communication.

Les objectifs :

La route de Glass qui mène à la zone industrielle doit être un modèle avec des trottoirs plus larges pour les piétons, des arbres pour faire de l’ombre, un bel éclairage pour les piétons et les conducteurs… De plus, le chantier est basé sur les grands principes du SmartCode, un modèle international de développement urbain qui place l’aménagement durable.

Date de lancement :

Septembre 2012

Les étapes-clés :

  • Le 7 septembre 2012, le Chef de l’Etat du Gabon a lancé officiellement les travaux de réaménagement de la route de Glass en se rendant sur place;
  • Des problèmes de cadastre, mais aussi des problèmes d’absence de titre foncier et la question de l’indemnisation pour expropriation ont fortement ralenti le projet. Mais les travaux ont débuté durant la deuxième partie de l’année 2013.


 

Réhabilitation de l'axe Koulamoutou-Popa - Novembre 2011

D’un coût global de 5 milliards de FCFA pour une durée d’exécution de 18 mois, les travaux prévoient notamment la rectification du tracé existant, la réparation ou le remplacement des ouvrages hydrauliques, le traitement des bourbiers, le reprofilage et le rechargement en graveleux latéritiques, et ce sur 51km. Le contournement du Mont Ignonga par la gauche sur 10 km et sur 14 km pour le raccordement à Popa est également prévu.

Les objectifs :

Offrir un cadre de vie agréable à l'ensemble des populations gabonaises.

Date de décision :

30 mars 2011

Les étapes clés :

Lancement des travaux de réhabilitation - 27 novembre 2011

Le Ministre délégué auprès du Ministre de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Aménagement du territoire, Jean Richard Sylong, a donné le coup d’envoi des travaux de réhabilitation de l’axe Koulamoutou-Popa (75 km) le 27 novembre 2011.

Instructions du Président pour la réhabilitation de l'axe Koulamoutou-Popa lors du Conseil des Ministres délocalisé à Makokou - 30 mars 2011

Le Président Ali Bongo Ondimba a fait part au gouvernement de sa volonté de voir exécuté dans les meilleurs délais l’aménagement de la voie reliant Koulamoutou à Popa.


 

Renforcement du réseau routier dans la Ngounié - Octobre 2011

Le renforcement du réseau routier va se poursuivre dans la province de la Ngounié afin de connecter davantage celle-ci aux autres provinces du Gabon, notamment l’Ogooué-Lolo et la Nyanga, ainsi qu’une connexion vers le Congo dans le cadre de la route transafricaine (routes Ndendé-Mouila, Ndendé-Doussala, Ndendé-Tchibanga, Mbigou-Popa).

Objectif :

• Poursuivre la mise en application du Plan Directeur National d’Infrastructures voulu par le Président et ainsi doter le Gabon des infrastructures nécessaires sur l’ensemble de son territoire pour le développement socio-économique de l’intérieur du pays et une réelle diversification de l’économie nationale.

Date de décision :

6 octobre 2011


 

Création du Centre National d’Edition et de Délivrance des Documents de Transport - Septembre 2011

Le Conseil des ministres du 29 septembre 2011 a adopté le projet de décret portant attributions et organisation du Centre National d’Edition et de Délivrance des Documents de Transport, service d’appui spécialisé qui est notamment chargé de l’édition et de la délivrance :

. Des permis de conduire et des documents annexes ;
. Des certificats d’immatriculation des véhicules à moteur ou cartes grises ;
. Des licences de transport ;
. De tout autre document administratif afférent à la circulation des véhicules terrestres à moteur.

Objectif :

Assurer sur toute l’étendue du territoire national, l’exclusivité de l’édition, de la délivrance et de la conservation des documents afférents à la circulation des véhicules terrestres à moteur.

Date de lancement :

29 septembre 2011


 

Dotation de 75 milliards destinée au financement des voiries des capitales provinciales et départementales sur l’ensemble du territoire national - Septembre 2011

Les différentes tournées provinciales ayant permis à l’équipe gouvernementale de se rendre compte de l’état des voiries des différentes capitales départementales, le Chef de l’Etat a instruit les Ministres de l’Equipement et du Budget d’inscrire, à partir de 2012, sur 3 ans une dotation de 25 milliards de FCFA par an, soit au total une enveloppe de 75 milliards, destinée au financement des voiries des capitales provinciales et départementales sur l’ensemble du territoire national.


 

Développement des infrastructures routières dans l'Ogooué Ivindo - Mars 2011

Le Conseil des Ministres délocalisé à Makokou du 30 mars 2011 a acté un certain nombre d’actions dans le domaine des infrastructures routières, notamment le démarrage effectif en juillet 2011 des travaux en béton bitumeux des tronçons suivants :

  • LALARA-KOUMAMEYONG, 63 kms à réaliser par l’entreprise chinoise CFHEC ;
  • KOUMAMEYONG-OVAN, 51 kms à réaliser par l’entreprise chinoise SYNOHYDRO.

La recherche active des financements pour les tronçons KOUMAMEYONG-BOOUE, OVAN-MAKOKOU et MAKOKOU-MEKAMBO a également été prévue.


 

Lancement des travaux de l’axe Ndjolé-Medoumane - Fevrier 2011

Les travaux de l’axe Ndjolé-Medoumane ont été lancés officiellement le 9 février 2011. Le coup d’envoi a été donné par Léon Nzouba, Ministre de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Aménagement du Territoire.

Longue de 46 km, cette route est destinée à rallier cinq provinces du pays au départ de Libreville : le Moyen-Ogooué, l’Ogooué-Lolo, le Haut-Ogooué, l’Ogooué Ivindo et le Woleu-Ntem. Ce tronçon routier fait partie de la nationale 2 qui mène à la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, aux frontières du Cameroun et de la Guinée Equatoriale. Un intérêt commercial est aussi lié à cet axe transversal : l’évacuation rapide du manganèse de la Compagnie chinoise industrielle et commerciale des mines de Huazhou.

Ce chantier dont les travaux ont été confiés, après appel d’offre, au groupement d’entreprises DTP terrassement/Dragage Gabon doit être livré en 38 mois. Les travaux comprennent la construction de quatre ponts dont celui sur la rivière Missanga en vue d’une légère déviation du centre–ville de Ndjolé, ainsi que la construction de 78 dalots, 90 buses de 800 et 1000 mm de diamètre, d’une gare routière aux environs de l’hôtel Kévazingo, et d’une station de pesage des camions et de cinq stations de stationnement des grumiers.


 

Seconde phase du Programme d’Aménagement du Réseau Routier (PARR)  - Novembre 2010

Le Programme d’Aménagement du Réseau Routier (PARR), initié en 1992, est actuellement dans sa seconde phase qui a débuté en 2002 et qui devrait durer une quinzaine d’années au total. Les objectifs de cette seconde phase sont de :
- Doter le Gabon à l’horizon de 2016 de 3663 km de routes bitumées de qualité (soit 30% de son réseau routier) qui supportera 80% du trafic national de biens et de personnes ;
- Développer les axes nord-sud et est-ouest ;
- Assurer les liaisons aux frontières avec le Congo, le Cameroun et la Guinée Equatoriale. Le Gabon bénéficie dans ce sens de prêts de la Banque Africaine de Développement dans le cadre d’un programme d’intégration régional pour les routes et les chemins de fer qui a été lancé en 2009.

Travaux actuellement en cours (601 km pour un budget de 523,940 milliards XAF / 798,6 millions €) :
- Route du Cap Estérias
- Route Moanda – Bakoumba
- Route Fougamou – Mouila
- Route Ndendé – Lébamba
- Route la Léyou – Lastoursville
- Route Maiengué – Fougamou
- Route Nationale 1 (PK 12 – Ntoum – Bifoun)
- Route Tchibanga – Mayumba
- Construction du pont sur la Banio

Travaux en voie de démarrage (803 km pour un budget de 670,600 milliards XAF / 1,022 milliards €) :
- Route Ndjolé – Médoumane
- Route Akiéni – Okondja
- Route Lalara – Koumaméyong
- Route Port Gentil – Mandorové
- Route Mouila – Ndendé
- Route Ndendé – Tchibanga
- Route Oyem – Mongomo
- Route Alembé – Mikouyi
- Contournement sud de Libreville : PK 15 - Owendo

Le Gabon s’est par ailleurs doté d’un fonds spécialement dédié à la maintenance des routes qui dispose d’un budget de 33 milliards XAF (50 millions €) par an.


 

Un des projets du Plan Directeur National d’Infrastructures : budget pour la modernisation et la construction des routes, voies ferrées, ports (coût estimatif : 1763 milliards XAF / 3,530 milliards Usd)  - Octobre 2010

- Modernisation de la route RN1 entre Libreville et Ntoum, avec 2 voies asphaltées dans chaque sens sur 70 km. Une bretelle d’accès sera prévue pour relier à la RN1 le site du futur aéroport international de Libreville. (coût estimatif : 238 milliards XAF / 477 millions Usd)

- Modernisation de la route RN1 entre Ntoum et Bifoun, avec une voie dans chaque sens sur 70 km. (coût estimatif : 275 milliards XAF / 275 millions Usd)

- Etude des différents liens de transport qui pourraient relier Port-Gentil à Libreville afin de désenclaver Port-Gentil. L’étude porte sur les modes de transport suivant : aérien, maritime, ferroviaire et routier. (coût estimatif : 624 milliards XAF / 1,250 milliard Usd)

- Construction de gares intermodales sur le chemin de fer du Transgabonais à des endroits proches des centres de transformation de produits forestiers. (cout estimatif : 87 milliards XAF / 173 millions Usd)

- Amélioration de la route nationale RN6 entre Mayumba et Ndendé sur une longueur totale d’environ 200 km pour l’accès au futur port en eaux profondes de Mayumba. (coût estimatif : 307 milliards XAF / 615 millions Usd)

- Construction du port en eaux profondes de Mayumba (Cf. section Infrastructures Transport). (cout estimatif : 232 milliards XAF / 466 millions Usd).


 

Construction de 1 000 km de routes bitumées sur 3 ans  - Aout 2010

L’Etat a signé le 14 août 2010 pour 4,5 milliards de dollars, soit plus de 2 milliards de FCFA, d’accords de partenariat stratégique avec des sociétés indiennes et singapouriennes, lors d’une cérémonie présidée par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Ces accords concernent notamment la construction de 1 000 km de routes bitumées sur 3 ans par l’entreprise indienne Ramky Infrastructure. Celle-ci devrait notamment œuvrer à la réfection intégrale de la route nationale qui dessert le pays.


 

Construction de l’axe routier Ndjolé-Medoumane  - Juin 2010

Le plan d'aménagement du réseau routier prévoit la réhabilitation et le revêtement de 2 500 km de linéaire d'ici à 2015. Sont concernés les tronçons Ndendé-Lebamba, La Leyou-Lastoursville, Fougamou-Mouila et Ndjolé-Medoumane.

Dans cette optique, le gouvernement gabonais a signé le 17 juin 2010 avec la société française DTP Terrassement un contrat de 58 milliards de francs CFA pour la réhabilitation de l’axe qui relie Libreville à Yaoundé au Cameroun.

Les travaux consistent à reconstruire intégralement le tronçon de 10 km situé entre Ndjolé et la gare ferroviaire, y compris l’aménagement de la bretelle d’accès (1,5 km) et à renforcer et à élargir la chaussée sur le tronçon de 36 km entre la gare ferroviaire et Médoumane.

4 autres projets de décret portant Déclaration d’Utilité Publique concernant le traçage des routes avaient également été adoptés en Conseil des Ministres. Tel est le cas pour :
- « BIKELE – RAIL », parcelle de 835 hectares en vue de réaliser les études d’aménagement d’une base pour la Société Gabonaise de Transport, en abrégé « SOGATRA » ;
- « ANDEM » sur la route nationale 1 couvrant une superficie de 1500 hectares, en vue de la construction du nouvel aéroport international
- l’élargissement de la chaussée des tronçons «PK 0 – PK 12», «PK 12 – NTOUM» et «NTOUM – NSILE».

 

Routes réalisées au Gabon en 2012 - Décembre 2012

Au total, 180 kilomètres de routes bitumées ont été réalisées sur tout le territoire en 2012 (voir la carte des routes). En détail :

  • Ndendé - Lébamba (37 km);
  • Fougamou - Mouila (108 km);
  • Mamiengué - Fougamou (35 km).

Les objectifs :

Doter le Gabon d’un réseau routier performant. D’ici 2016, 3 600 kilomètres doivent être bitumées.

Date de réalisation :

Fin 2012

Les étapes-clés :

  • Lors de son élection, le Président gabonais annonce que le développement des routes est l’une des priorités. L’objectif du pays est clair : d’ici 2016, plus de 3 600 km de routes gabonaises doivent être bitumées et de bonne qualité, soit 30% du réseau routier.
  • Au total, l’investissement consacré par l’Etat au réseau routier entre 2012 et 2016 est de 1800 milliards de FCFA.


 

Réouverture du Bureau des Douanes de Doussala - Octobre 2011

Lors du 8ème Conseil des Ministres délocalisé à Mouila, le Chef de l’Etat et le gouvernement ont pris pour mesure la réouverture du Bureau des Douanes de Doussala.

Date de réalisation :

6 octobre 2011


 

Inauguration de deux ponts reliant la Guinée-Equatoriale et le Gabon - Aout 2011

Le jeudi 04 août 2011, le Président gabonais Ali Bongo Ondimba s'est rendu en Guinée-Equatoriale pour inaugurer avec son homologue, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, deux ponts sur la rivière Kyé.

Ces ponts, construits dans la zone dite des trois frontières, permettront une meilleure circulation des populations et des biens entre le Gabon et la Guinée-Equatoriale, et notamment à l'occasion de la CAN 2012 co-organisée par les deux pays voisins, mais également avec le Cameroun, pays frontalier.


 

Tenue des 14èmes assises de l’Association des Gestionnaires et Partenaires Africains des Routes - Juillet 2011

Libreville a accueilli du 12 au 16 juillet 2011 les 14èmes assises de l'Association des Gestionnaires et Partenaires Africains des Routes (AGEPAR). Cet événement, qui s'est tenu sous la conduite des Ministères des Transport et de l’Équipement, était l'occasion pour les différents intervenants d'échanger sur le thème des « ressources humaines dans le secteur de la route et du transport routier au cours des cinquante dernières années : bilan et perspectives ».


 

Construction de nouvelles routes à Oyem - Fevrier 2011

Le réseau d’infrastructures se dynamise dans la province du Woleu-Ntem. La ville d’Oyem, chef-lieu de la province, sort de son désenclavement, en particulier le quartier Nkomayat, grâce à l’ouverture de voies secondaires.

Sur le terrain, le chef du chantier de la société adjudicataire des travaux, Guy Mboumba a présenté les détails du chantier financé par la Banque Mondiale (BM).
Son entreprise a obtenu le marché de la pose des fosses bétonnées, le rechargement de la latérite et le compactage sur un linéaire de 565 mètres, le tout sous un délai de 6 mois.


 

Construction de la route Libreville-Franceville  - Aout 2010

Le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé en marge de son discours à la Nation, à l’occasion de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon, la construction de la route Libreville-Franceville longue de plus de 650 km.

Cette route traversera le pays d’ouest en est. Elle passera par au moins cinq provinces sur les neufs que compte le Gabon.


 

Réalisation de la route Pont Octra-Port Owendo : 3,9 km - Aout 2010

Ouverture du tronçon Pont Octra-Port Owendo (3,9 km)

Les objectifs :

Doter le Gabon d’un réseau routier performant. D’ici 2016, 3 600 kilomètres doivent être bitumées.

Date de réalisation :

Fin 2010

Les étapes-clés :

Lors de son élection, le Président gabonais annonce que le développement des routes est l’une des priorités. L’objectif du pays est clair : d’ici 2016, plus de 3 600 km de routes gabonaises doivent être bitumées et de bonne qualité, soit 30% du réseau routier.


 

Construction de la route Tchibanga-Mayumba et d'un pont sur la lagune Banio  - Juillet 2010

Le Président Ali Bongo Ondimba a procédé le 16 juillet 2010 à Mayumba, à l'inauguration des travaux entrepris dans la localité.

Le Chef de l'Etat a notamment participé au lancement des travaux de bitumage de l'axe Mayumba-Tchibanga (108 kilomètres) et de construction du pont sur la lagune Banio.

La construction de ce pont est le souhait historique des populations. Le bac actuellement présent est en effet le seul moyen de communication reliant les villages à la ville de Mayumba. Il s'agit, dans le cadre du projet "Route-Pont", de relancer l'activité socio-économique en désenclavant la région afin de faciliter le transport des personnes et des marchandises.


 

Projet de construction de l'axe Lalara - Koumameyong  - Juillet 2010

Les techniciens du Ministère de l'Equipement, des Infrastructures et de l'Aménagement du Territoire ont présenté les modalités de ce projet aux entreprises soumissionnaires, après qu'un appel d'offres ait été lancé le 11 juillet 2010.

Ce chantier comprend la réalisation de deux sections d'une route de 9 mètres de large et longue d'environ 114 km, soit 63 km entre Lalara et Koumameyong et 51 kilomètres entre Koumameyong et Ovan. Il devrait démarrer en février 2011 après la signature des marchés pour une durée de 24 mois, pour un montant de 131 milliards de francs CFA.

Entrant dans le cadre du Programme d'Aménagement du Réseau Routier (PARR), la réalisation de cet axe routier est financée par la Banque Islamique de Développement (BID).


 

Construction de 2 routes pour désenclaver Kinguélé  - Juin 2010

Le gouvernement a annoncé la construction de deux routes pour le désenclavement de Kinguélé en juin 2010, soit deux mois après la visite du Président Ali Bongo Ondimba auprès des populations de ce quartier défavorisé du 3ème arrondissement de Libreville.

La construction de ces routes a pour but de désenclaver le quartier de Kinguélé, de manière à arrimer ce quartier au développement socio-économique de Libreville.


 

Travaux de l'échangeur d'IAI à Libreville - Avril 2010

Les travaux de l’échangeur d’IAI ont débuté le 11 avril 2010, dans le cadre du plan de réaménagement du réseau routier urbain à Libreville. Chantier de grande envergure, l’échangeur devrait être achevé à l’horizon 2012 désengorgeant ainsi l’une des voies transversales les plus fréquentées de Libreville.
Cet ouvrage, qui mettra fin aux embouteillages en fluidifiant la circulation au niveau du carrefour, permettra une nette amélioration du quotidien des habitants de Libreville.

La réalisation des échangeurs s’inscrit dans le projet de construction d’une série d’infrastructures routières porteuses à haute valeur ajoutée, à l’image d’un pays résolument ancré sur la voie de l’émergence.

L’Etat gabonais finance ces chantiers sur fonds propres dans le cadre du budget d’investissement de l’état. Le gouvernement a d’ores et déjà consacré une enveloppe de plus de 897,505 milliards de Francs CFA, soit 40% du budget global de 2010, adopté à hauteur de 2096 milliards de Francs CFA et orienté en grande partie dans l’investissement public visant le développement du pays.

Avion de Gabon Airlines

Un bol d’air pour l’aviation gabonaise

Tandis que la compagnie aérienne Air Côte d'Ivoire a procédé à l'inauguration d’une nouvelle agence à Libreville, renforçant ainsi les capacités d'accueil de la société au Gabon, la compagnie gabonaise Afric Aviation a ouvert une agence à Sao Tomé et Principe.